Services des PCDVIH

Infrastructure

Les PCDVIH ont besoin d’une infrastructure minimum pour être opérationnels. Ils ont besoin d’espace et de temps pour un fonctionnement efficace. Cette section est axée sur les exigences pratiques principales s’imposant dans la gestion d’un PCDVIH.

Point Votre PCDVIH met-il les éléments suivants en œuvre? Existe-t-il une norme, une directive, un plan, une politique, une procédure, un contrat ou un accord standard? Est-il adapté au contexte local? Le déroulement est-il celui escompté? Action
Lieux et structures
Description

Description

La communauté HSH doit pouvoir accéder aisément aux services d’un PCDVIH. Un lieu et une structure choisis judicieusement contribuent à optimiser les résultats.

 

Recommandation

Recommandation

En tant que PCDVIH, l’un des critères de réussite essentiels pour un Checkpoint tient à sa proximité physique par rapport aux populations les plus à risque auxquelles il va s’adresser.

Deux stratégies possibles peuvent être développées:

  • Une «stratégie sédentaire»: les tests de dépistage sont proposés dans le cadre de la structure du PCDVIH.
  • Une «stratégie mobile»: les tests de dépistage sont proposés au sein des installations de partenaires communautaires, dans des lieux réservés à la population homosexuelle

(Clubs, sauna), dans des commerces, des salons de coiffure, des pharmacies, etc. Flexibles, les unités mobiles (camions) peuvent se déplacer et s’installer à proximité d’un lieu communautaire précis si les conditions locales ne sont pas favorables à un test de dépistage, notamment pour des raisons de confidentialité, de sécurité et d’hygiène.

Extrait de COBATEST: Un Guide pour améliorer nos pratiques

Les critères clés pour le choix des lieux et des structures sont:

  • La proximité par rapport à la ou les populations clés.
  • Confidentialité
  • Neutralité du lieu
  • Accueil
  • À proximité des transports publics

 

Adaptation

Adaptation

Différents endroits répondront aux critères susmentionnés, selon les besoins et les conditions de vie de la communauté HSH locale.

Selon la structure, certains critères peuvent l’emporter sur d’autres : si la population clé est constituée d’homosexuels «à visibilité excessive» fréquentant les lieux spécifiques et les saunas d’une circonscription citadine donnée, la proximité pourrait prévaloir sur un lieu neutre et un environnement confidentiel; s’il s’agit cependant d’une population socialement désavantagée et stigmatisée par la discrimination qui impliquerait que «s’exposer» est dangereux, un environnement neutre et confidentiel, à proximité des transports publics s’avérerait la solution la plus adaptée.

Par exemple, le PCDVIH de Barcelone et facilement reconnaissable et se trouve au cœur de la vie nocturne des quartiers homosexuels de la ville, alors que les points de contrôle d’Athènes et de Legebitra à Ljubljana se trouvent au centre, mais dans des lieux plus neutres, qui ne sont signalés par aucune indication spécifique, ou, le cas échéant, de manière plus générale.

Certains PCDVIH ne présentent aucun signe apparent, à l’exception par exemple d’une sonnette d’entrée neutre, et pour apaiser l’inquiétude des usagers susceptibles d’être vus fréquentant un Checkpoint. Ces choix doivent répondre au retour d’information émis par la population clé et il est important de les revoir régulièrement selon l’évolution des mentalités.

Options permettant de réduire les coûts:

  • Le partage d’installations avec des organisations communautaires existantes, en particulier si les locaux sont disponibles après les heures d’ouverture normales.
  • Envisager des services mobiles et de proximité (hors-les-murs) plutôt qu’un Checkpoint fixe.

 

 

Amélioration de la qualité

Amélioration de la qualité

Les informations communiquées directement par la population clé quant à ses besoins et ses préférences ainsi que sa participation au processus de décision contribuent au choix d’un lieu adapté.

L’outil de Développement participatif de la qualité (PQD) propose des méthodes qui tiennent compte de la communauté HSH, et l’impliquent, même si les ressources et le temps disponibles sont limités.

Pour accéder à cet outil et aux indications d’utilisation, voir le site www.qualityaction.eu.

 

Plan d’action

Plan d’action

Ce plan d’action vous aide à travailler directement sur les éléments identifiés comme prioritaires (champs jaune et/ou rouge dans la checklist). Veuillez énumérer les actions les plus précises possibles. Vous pouvez télécharger vos plans d’action finis pour chaque section sous la forme d’un document Excel (xlsx) et l’imprimer ultérieurement. Les plans d’action constituent la base pour poursuivre votre planification, votre mise en œuvre et votre évaluation.

Le plan d’action montre une suite d’étapes à suivre ou d’activités à accomplir pour qu’une stratégie réussisse. Le plan d’action comporte quatre éléments majeurs: (1) Quelles sont les actions qui seront mises en place (tâches spécifiques), (2) A qui en incombera la responsabilité, (3) Quand (calendrier), et (4) qui en assurera le suivi.


→ Copier au plan d'action
Locaux et infrastructure
Description

Description

La gestion d’un PCDVIH nécessite différents lieux adaptés au respect de la confidentialité d’un dépistage et d’un counseling, ainsi que du matériel et d’autres équipements appropriés.

 

Recommandation

Recommandation

Les solutions visant à mettre sur pied un espace destiné à accueillir un PCDVIH ne manquent pas. Il existe en effet une variété importante de lieux et de structures pouvant être utilisés à cette fin: des bureaux avec pignon sur rue, des locaux utilisés temporairement au sein d’un centre communautaire ou de santé existant, des unités mobiles déployées dans des camions  ou des équipes de proximité (hors-les-murs) se déplaçant dans les endroits fréquentés par la communauté HSH.

Il est peut-être plus intéressant de se pencher sur plusieurs exemples de checkpoints ou d’unités mobiles en activité et d’inviter ensuite les employés et le personnel à faire également part de leur avis.

Vous trouverez différents exemples ici:

 

 

Adaptation

Adaptation

Une démarche minimale consiste utiliser un local spécifiquement configuré pour recevoir, faire patienter, dépister, réaliser le counseling et gérer les tâches administratives, dans un environnement accueillant, confidentiel et sécurisé.

Certaines considérations pratiques influenceront votre manière d’adapter l’espace disponible et de l’aménager avec les meubles et le matériel. D’une part, vous tiendrez compte des réglementations locales en matière de sécurité et d’accessibilité en faveur des personnes handicapées. D’autre part, vous devrez vous adapter aux conditions de vie ainsi qu’aux attentes culturelles de votre ou vos populations clés locales, ainsi que du personnel – rémunéré et bénévole.

Il est possible par exemple, que la réception et les salles d’attente doivent être cloisonnées pour garantir la confidentialité. Diffuser de la musique à l’extérieur de la pièce de counseling et de dépistage et mettre en place à l’intérieur un dispositif d’insonorisation visible permet également de renforcer le sentiment de confidentialité et de sécurité. Le style de décoration peut également influencer l’accueil ainsi que le sentiment de confort des usagers.

Options permettant de réduire les coûts:

  • Achat de meubles de seconde main.
  • Impliquer les bénévoles communautaires dans l’aménagement et la décoration des locaux.
  • Système de mécénat pour l’achat de meubles, de véhicules et de matériel.

 

Amélioration de la qualité

Amélioration de la qualité

La question deux des grilles d’auto-évaluation du projet Euro HIV EDAT est axée sur la manière dont s’organise le service en fonction des besoins de la population clé. Des informations émanant directement du personnel spécialisé dans la phase de planification ou en cas de changement, permettent d’aménager l’espace conformément aux réglementations pertinentes et de manière à favoriser le flux de travail nécessaire. S’enquérir des besoins et des préférences des bénévoles et de la population clé permettra l’aménagement d’un espace accueillant et confortable.

L’outil de Développement participatif de la qualité (PQD) propose des méthodes qui tiennent compte des parties prenantes, et les impliquent, même si les ressources et le temps disponibles sont limités.

Pour accéder à cet outil et aux conseils d’utilisation, voir le site www.qualityaction.eu.

 

 


→ Copier au plan d'action
Horaires
Description

Description

Les heures d’ouverture désignent les jours et les heures auxquels le PCDVIH propose des services de dépistage et de counseling.

 

Recommandation

Recommandation

Définir des heures d’ouverture adéquates est essentiel à la réussite d’un PCDVIH. Les heures d’ouverture favorisant autant que possible la fréquentation de la communauté HSH peuvent maximiser les chances de toucher les personnes les plus exposées au risque d’infection par le VIH.

Dans certains cas, un PCDVIH fixe avec des heures d’ouverture définies ne suffit pas, et il peut se voir remplacé ou complété par les services d’une unité mobile et/ou une équipe de proximité (hors-les-murs) qui se rendra sur les lieux fréquentés par la population clé.

Exemple

Pour être compatible avec la vie quotidienne des populations, un PCDVIH doit

  • Se situer dans des zones facilement accessibles.
  • Aménager un environnement confortable et convivial.
  • Proposer des services mobiles et des activités de proximité en vue d’atteindre les personnes qui ne se rendraient pas (ou ne pourraient se rendre) dans des centres PCDVIH, ou qui recourent au test de dépistage parce que l’opportunité s’est présentée.
  • Proposer des services gratuits ou extrêmement peu coûteux.
  • Établir des heures d’ouverture ou proposer des tests de dépistage en dehors des heures de travail (soirée, week-end).

Extrait de COBATEST: Un Guide pour améliorer nos pratiques

 

Adaptation

Adaptation

Les heures d’ouverture doivent être impérativement adaptées aux coutumes locales, au contexte ainsi qu’aux besoins et aux préférences de la population clé. Dans la plupart des cas, cela implique d’ouvrir en dehors des heures normales de travail, notamment en soirée ou durant les week-ends.

Il est possible que les heures prisées par la population clé soient difficiles à gérer par le personnel et les bénévoles. Les horaires devront probablement être quelque peu aménagés une fois les heures d’ouverture définies, et après les premiers jours de fonctionnement.

Rajouter quelques questions sur les heures d’ouverture dans les questionnaires de satisfaction adressés aux usagers pourrait simplifier de nouvelles adaptations.

 

Amélioration de la qualité

Amélioration de la qualité

Il est nécessaire de consulter la population clé, le personnel spécialisé ainsi que les volontaires sur les heures d’ouverture pendant la phase de planification ou en cas de changement, en vue de maximiser l’accès et l’assimilation du service.

L’outil de Développement participatif de la qualité (PQD) propose des méthodes qui tiennent compte des parties prenantes, et les impliquent, même si les ressources et le temps disponibles sont limités.

Pour accéder à cet outil et aux conseils d’utilisation, voir le site www.qualityaction.eu.

 


→ Copier au plan d'action
Print Checklist

Plan d'action

Services des PCDVIH
Infrastructure
PointQuelles sont les actions qui seront mises en place?À qui en incombera la responsabilité?Quand?Qui en assurera le suivi?
Veuillez copier votre article dans la liste ci-dessus
Veuillez copier votre article dans la liste ci-dessus
Veuillez copier votre article dans la liste ci-dessus
Print Action Plan